Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reconnaissance d’un État palestinien :
 

Parler pour ne rien dire et agir pour ne rien faire !

 

Après nous avoir vendu les accords de paix d'Oslo qui a été une farce pour certains et une grande désillusion pour d’autres, on veut aujourd'hui nous vendre cette reconnaissance par l'ONU d'un proto-État palestinien. L’ONU qui a pourtant beaucoup de mal à reconnaitre le droit légitime du peuple palestinien à la Résistance, l’ONU qui ne fait jamais appliquer les multiples résolutions condamnant l’État sioniste et qui a une facilité déconcertante à les faire appliquer quand il s’agit de l’Irak, l’Afghanistan ou la Lybie.

 

Ce tapage médiatico-politique permet, encore une fois, de détourner les esprits, de nous agiter et d’éviter de réfléchir au sens du débat. Pendant ce temps, les colonisations se poursuivent et les Palestiniens continuent à subir l’agression permanente de l’État sioniste, dans l’indifférence complice des gouvernements et des organisations internationales (dont, bien sur, l’ONU)…

 

Ce faux-débat, c’est en fait « parler pour ne rien dire et agir pour ne rien faire ». On lance l’idée de la reconnaissance d’un État qui n’existe pas, cela permet d’éviter de débattre d’un État bien réel qui martyrise un peuple depuis des décennies. Et, pris dans la spirale médiatique, on observe les réactions des uns et des autres, on réagit… Mais le cadre a été posé, pour ne pas dire imposé : « pour ou contre la reconnaissance d’un... » La diversion est lancée, on oublie alors les fondamentaux, les évidences dont on ne veut jamais débattre :

 

La paix dans cette région ne peut être le résultat de partages de territoires, de créations d’États ethniquement « pures » mais bien dans la dénonciation d'une idéologie d’État raciste et dangereuse pour la paix des peuples, cette idéologie qui veut justifier l’injustifiable : le sionisme.

 

Notre désir légitime de paix, notre lassitude devant tant d’indifférences ne doit pas nous aveugler ou nous faire accepter des solutions bancales et injustes. Il faut refuser les propositions naïves « du moindre mal » qui pourraient nous satisfaire aujourd’hui mais qui ont engendrées tant de frustrations.

 

Car personne ne peux accepter une idéologie d’État qui affirme un droit exclusif sur un territoire au nom d’une appartenance raciale ou religieuse. C’est cette idéologie là qui justifie la colonisation, les agressions et toutes les injustices que subissent le peuple palestinien. C’est cette idéologie-là qui fait qu’aujourd’hui un État, dans son arrogance, se considère au dessus du Droit international.

 

Aucun État, palestinien ou non, aucun peuple, arabe ou juif, ne peut vivre en paix
dans cette région du monde tant que cette idéologie infâme perdurera.

 

Seule la Justice et le Droit répondront aux aspirations légitimes de tous les peuples. Toute solution qui ne prend pas en considération :

 

·         La condamnation de l’idéologie sioniste, raciste et coloniale qui sous-tend l’État israélien actuel ;

 

·         La nécessité de l’établissement d’un seul État de Droit, basé sur une citoyenneté égalitaire pour tous dépassant les appartenances religieuses et raciales ;

 

·         Le droit au retour et/ou le dédommagement de tous les réfugiés palestiniens vivant en exil ;

 

·         La gestion autonome et le libre accès des lieux saints pour chacune des confessions ;

 

ne débouchera que sur une impasse et sera un déni au Droit et à la Justice.

 

Beaucoup affirment que la solution d’un seul État,
basé sur une citoyenneté égalitaire est une utopie.

Beaucoup pensent aussi que la paix est une utopie.

Ce sont souvent les mêmes…

 

Yamin Makri

État palestinien : Parler pour ne rien dire
Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0