Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 5 piliers de notre résistance...
Palestine : Que faire ici et maintenant ?

Les agressions contre le peuple palestinien ne s'arrêteront pas de sitôt. Suite à nos voyages à Gaza et aux arrestations subies lors de la dernière flottille de la Liberté, nous avions tiré deux enseignements devenus aujourd'hui des évidences :

a) Lorsqu'une armée occupante devient aussi craintive, c'est qu'elle est consciente que la partie est perdue. Elle sait fort bien que ce n'est qu'une question de temps. L'issue est évidente.

b) Mais les forces sionistes vivent si emmurées dans leurs propres peurs, qu'elles sont les premières à vivre sous un véritable blocus psychologique qu'elles se sont construites dans leur tête. Perdant toute mesure, elles tueront encore et toujours plus, telle une bête blessée et traquée qui se fait plus sauvage et agressive à l'approche de l'agonie.

Dans ce contexte, nous ne pouvons pas rester indifférents, ici, en France. Nous avons aussi notre devoir de résistance qui peut se résumer dans ces cinq points :

Les 5 piliers de notre résistance...
1/ Le premier et le principal soutien, ce sont les invocations.

Une invocation, si Dieu le veut, peut changer un destin. Les conséquences sont très concrètes. La Victoire et la Justice sont à demander à Celui qui en a les clés : Dieu, le Seul et l'Unique.

Et plus un adorateur sera proche de son Créateur, plus son invocation pourra être exaucée, in shâ Allâh.

Être proche de Dieu et L'invoquer, c'est le début de la résistance.

Les 5 piliers de notre résistance...
2/ Le second soutien est l'information.

Tous les grands médias sont sous l'influence sioniste alors que l'opinion publique se sent bien plus solidaire du peuple spolié. Mais l'information est tronquée, détournée, parcellaire. Souvent, il ne s'agit plus de mentir, il suffit seulement de ne pas tout dire.

Trouver l'information, la bonne information, à travers les médias alternatifs sérieux, est aujourd'hui un véritable acte militant car ce n'est pas le 20h qui nous informera. Le 20h ne donnera jamais une parole libre à la résistance armée, par exemple. Or, aujourd'hui, elle doit absolument se faire entendre.

Mais il faut aussi se méfier du spectacle victimaire avec la profusion d'images dans les grands médias et les réseaux sociaux, avec tous ceux qui se complaisent à montrer ces corps déchiquetés.

Concentrer son esprit seulement sur cet aspect nous fige dans l'émotion et peut nous faire oublier qu'il y a une réflexion à élaborer, des responsabilités à prendre, des actions à organiser... dans la durée.

Cela peut aussi nous conduire à évacuer tout le discours politique de la résistance au profit de simples slogans humanitaires et solidaires. Or, cette question est avant tout politique.

Nous ne demandons pas aux opinions de seulement s'émouvoir. Nous demandons à chacun, en âme et conscience, de dépasser ce stade, de se positionner, de dénoncer et de légitimer les résistances justes... toutes les résistances justes.

Relayer et communiquer, c'est aussi être en résistance.

Les 5 piliers de notre résistance...
3/ Le troisième soutien est le soutien financier.

Il n'est pas compréhensible que nous ne parrainions pas des orphelins palestiniens, qu'une petite partie de nos revenus ne soit pas prélevée automatiquement et régulièrement pour le CBSP, par exemple. Le CBSP fait un travail d'accompagnement de projet humanitaire, éducatif et social vraiment inestimable.

Il faut contribuer et donner régulièrement. C'est le premier acte qui concrétise réellement notre volonté de résister. La communauté musulmane de France est riche, elle est capable de donner beaucoup plus que bien des pays arabes. Renseignez-vous auprès du CBSP et œuvrons pour Dieu.

Donner de ses biens est un pilier dans la résistance.

Les 5 piliers de notre résistance...
4/ Le quatrième soutien est le boycott.

BDS-France (Boycott, Désinvestissement Sanction) fait un travail remarquable avec très peu de moyens. Soutenir le boycott, c'est soutenir financièrement BDS-France composé de bénévoles de toutes origines et de toutes croyances.

Ils font un véritable travail de fourmis en collectant toutes les informations sur les entreprises, les États et les marques qui collaborent avec l'Etat sioniste. Ils font aussi un énorme travail militant d'occupation, de mobilisation et de conscientisation.

Rejoignez-les et agissons avec ces héros de la résistance palestinienne ! Soutenons leurs militants !

Nous sommes tous responsables de nos actes d'achat !

Comment peut-on encore rompre notre jeûne avec des dattes des terres volées de Palestine ? Nous ne sommes pas des receleurs irresponsables ! Comment peut-on encore se soigner avec des médicaments génériques produits par des colons qui tuent et exploitent ? Ne soyons pas des complices insouciants !

Car boycotter, c'est la résistance au quotidien.

Les 5 piliers de notre résistance...
5/ Le cinquième soutien, c'est la mobilisation.

Malheureusement, il n'est pas besoin d'être un fin analyste pour comprendre que la situation va devenir de plus en plus difficile en Palestine occupée, comme ici en France. Et ceux qui prétendent qu'il ne faut pas importer le conflit sont ceux qui, aveuglés par leur soutien indéfectible, sont les premiers à le faire.

Dorénavant, les simples manifestations et rassemblements ne suffiront plus. Tout le monde en a conscience. Il faudra imaginer autre chose, toujours dans la non-violence, mais quand la loi est injuste il faudra oser l'enfreindre tout en assumant politiquement et personnellement les conséquences, comme le font parfois les paysans excédés, les militants anti-nucléaires ou anti-OGM.

Il faudra donc occuper les chambres de commerce franco-israéliennes, occuper les commerces qui vendent des produits illégaux provenant de Palestine occupée, bloquer les aéroports lorsque des personnalités sionistes sont accueillies, etc.

Mais ne jamais s'attaquer aux personnalités et aux organisations juives du fait de leur appartenance communautaire ou religieuse ; uniquement harceler, dans la non-violence (encore), tout ce qui peut représenter ou défendre les intérêts de l'État sioniste.

Car la résistance, c'est aussi s'organiser et faire l'effort d'agir collectivement.

Résister aujourd'hui, c'est L'invoquer intimement, c'est communiquer publiquement, c'est donner régulièrement, c'est boycotter consciemment, c'est se mobiliser autrement.

Les 5 piliers de notre résistance...

wa Allâhu a’lam

UFCM

Union française des consommateurs musulmans)

Tag(s) : #Palestine

Partager cet article

Repost 0