Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai perçu de l'Islam dans ces âmes d'incroyants

J'ai perçu de l'Islam
Dans ces âmes d'incroyants,

Et j'ai vu bien du mal
Dans les blâmes du croyant.

Reconnaître le Message
au delà du porteur.

Ne plus être leurs otages
Revenir à l'Auteur.

C'est l'Islam que l'on veux,
Être loyal, l'idéal.

Le Message et pas eux,
Surtout pas leurs chantages.

Leurs rengaines inhumaines,
Qui m'obsèdent dans le noir.

Leurs messages mis en scène,
Qu'ils assènent sans y croire.

On confond la Lumière
et celui qui croit voir.

Aujourd'hui, je voudrais me poser,
Contempler l'horizon, dépasser vos prisons, recracher vos poisons.

Aujourd'hui, je voudrais m'apaiser,
Vous poser ces questions, questionner vos passions et comprendre vos raisons :

Ne voies-tu pas de l'Islam,
Dans les manques du Croyant ?

Et dans l'être qui veut croire,
Cet islam qui lui manque ?

Comportements arrogants d'une personne sans jugement.
Des jugements médisants, attitudes méprisantes.

Et l'Islam n'est qu'une lame
Pour trancher bien à ras !

Pour soumettre toutes ces âmes
Et marcher qu'à tes pas !

Mais ces gens qui t'épuisent,
Ils te fuient, te méprisent.

Paradoxe d'une pensée aveuglée par ses proches,
En oublie tout l'essence et ces liens qui rapprochent.

Je veux fuir leurs discours,
Quitte à faire des détours.

Me baigner dans l'Amour
de Celui qui m'a fait.

Opérer un Retour
Rechercher que Sa Paix.

Me soigner de leurs jeux,
Trop nuisibles, pas sérieux.

Soulager mes vieux jours
Préparer mon Retour.

Et vous dire mes adieux,
Me vouer seul à Dieu.

Être heureux, juste un peu,
Mais Sans eux.... Rien qu'à deux.

Yamin Makri

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0