Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Moins de choses qui opposent,

Qui imposent ses névroses,

Te reposent qu'en surdoses.

.

Moins de bien qui te tient,

Comme un frein qui survient,

Te maintient dans ton coin.


Moins d'ennui, de soucis

Et plus d'envie pour Celui

Qu'on supplie et qu'on prie.


Plus de temps pour ces gens,

N'attendant qu'un instant,

N'étant plus ou partant.


Plus de liens pour les siens,

Ces témoins de demain.

Ce besoin quotidien

Qui provient des Anciens.


Moins de choses qui s'exposent

Et déposent leurs nécroses

Qui Sclérosent toutes nos causes

Pour qu'on n'osent plus grand chose.


Et qu'on rende ces moments

Où n'étant qu'un enfant

Tes parents te portant

E t’offrant tout leur temps.


Mais oublie tous leurs bruits,

Éblouit toutes tes nuits

Puis relie ton esprit,

Et revis près de Lui.


Pour tes biens et les tiens,

Qui provient du divin,

Plus ou moins, c'est bien tout !

Tout ou rien, n'est qu'au fou !


Pour Celui Qui nous tient

Et à Qui tout revient

Tout ou rien, c'est bien tout !

Plus ou moins, n'est qu'au fou !

Yamin Makri

(Plus ou moins) ou (Tout ou rien)
Tag(s) : #Poésie, #Islam

Partager cet article

Repost 0