Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actuellement toutes nos organisations musulmanes multiplient les intitiatives d’appel à intégrer le « jeu électoral ». Le débat est ouvert. Pour ceux qui, comme moi, pensent qu’il est un devoir pour tout musulman de participer à la vie citoyenne du pays, cela paraissait une évidence.

 

Je le dis et je le répète, ce qui pouvait paraître une évidence hier (car j’ai milité il y a une quinzaine d’année pour l’inscription sur les listes éléctorales.), ne l’est plus aujourd’hui.

 

Mais ce qui m’interroge et me pousse à réagir maintenant ce n’est pas seulement cet appel au vote mais aussi la forme qu’il prend.

 

Mais revenons sur le fond :

 

1/ Les élections ne sont plus égales à démocratie en Occident car des technocrates de Goldman Sachs et autres financiers ont pris le pouvoir sans être élu.

 

2/Les élus qui arrivent au Pouvoir ne décident de pratiquement plus rien. Les jeux sont faits avant même les élections.

 

3/ Ceux qui disent qu’un changement est possible(pour la société ou la Communauté)à travers le vote sont :

 

– parfois naïfs

 

– souvent n'ont pas pris conscience du bouleversement en cours. Leur compréhension se limite à « l’apparence démocratique » du système.

 

– ou, pour certains, ont des intérêts à préserver (personnelles, de structure ou même de classe) et militent en fait (souvent inconsciemment) pour que rien ne change.

 

4/ Beaucoup parmi nous ont bien compris que le vote ne changera pas grand-chose. Mais, par dépit, ils préconisent de tout de même participer (inscription sur les listes électorales, votes blanc, vote « non islamophobie », etc.) Je ne suis pas d’accord. Et je ne vois pas comment on peut expliquer aux « nôtres » de voter alors que dans notre for intérieur, nous savons que cela ne changera rien. Les arguments « il faut être présent »,  « il faut monter que… » ne sont pas des arguments valables. Nous faisons les choses par conviction et nous n’avons rien à prouver à qui que ce soit.

 

Quand la dictature des banques s'installe, la priorité ce n'est pas le vote citoyen, c'est la résistance citoyenne et le renforcement de notre Communauté. Je vous choque peut être. Dans 6 mois, vu l'évolution des choses, je ne choquerai plus.

 

Pour conclure, parlons de la forme de ces appels :

 

On reçoit par internet, par mail ou sms des messages et appels à s’inscrire. Le ton choque, on dramatise à outrance, on culpabilise, on ne joue que sur l’émotif. Celui qui ne voterait pas est déjà responsable de tous les malheurs futurs de notre communauté.

 

Quand l'objectif est "d'utiliser" l'émotivité pour se conforter dans nos idées, se victimiser ou se culpabiliser cela n'induit aucune prise de conscience réelle, aucun changement dans le cœur ou dans les actes. Car ce n'est que passager.

 

Ces 3 types de comportement (conforter, victimiser, culpabiliser) ne poussent pas au changement, il rend les gens "mineurs", passifs, assistés, jusqu’à se sentir incapable à initier une reforme de notre cœur et/ou de notre société.

 

L'émotion n'est pas mauvaise en soi, si elle est orientée vers la responsabilisation sans victimisation ni culpabilisation. Et si on dépasse vite ce stade pour faire agir notre intelligence.

 

Et seul Dieu est Savant, seul Dieu a la Connaissance parfaite de toutes choses. Nous, on est que des humains faibles et souvent dans l’erreur. On demande à Dieu, le Très Haut, de nous éclairer de Sa Lumière et de parfaire nos intentions. Et Paix et bénédictions sur notre prophète Muhammad et sa noble famille, notre exemple pour l’éternité.

 

Yamin Makri

 

Appel au vote par la culpabilisation
Tag(s) : #Réflexions

Partager cet article

Repost 0