Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Dieu ne vous interdit pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. Dieu vous demande seulement de ne pas prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus, ceux qui vous ont chassés de vos demeures et qui ont aidé à votre expulsion. » (Coran 60/8-9)

 

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on n’avait jamais connu un nombre aussi considérable de réfugiés dans le monde. L’ONU dénombre officiellement plus de 51 millions de réfugiés (et la moitié sont des mineurs) et le flot prend une croissance folle, il a quotidiennement doublé en 3 ans :

  • en 2013, chaque jour 32 200 personnes fuyaient leur lieu de résidence ;
  • en 2012, ils étaient 23 400 malheureux ;
  • en 2011, ils étaient  14 200 individus.

 

Les pays d’origine de ces déracinés sont essentiellement des États « en déliquescence » du Moyen Orient et d’Afrique centrale et de l’Est. Sur l’ensemble de ces exilés, 53% viennent seulement de ces trois pays musulmans : Afghanistan, Syrie et Somalie.

 

Les processus de désintégration étatique qui touchent une partie du monde arabo-musulman n’épargnent plus les pays voisins censés les secourir : le Pakistan (1,6 million), l’Iran (857 000), le Liban (856 000, 20% de la population), la Jordanie (641 000) et la Turquie (609 000). Aujourd’hui, une grande partie du Proche Orient s’enfonce jour après jour dans une guerre civile qui entraîne peu à peu les derniers États régionaux encore stables.

 

En l’espace d’un an, les flux de réfugiés au Moyen Orient et en Afrique du Nord se sont accrus globalement de 64%. Et n’en déplaise aux discours populistes des gouvernements des pays d’Occident, ce sont d’abord, les  pays du Sud qui portent le fardeau de cette vague mondiale de réfugiés : en 2013, 86% des réfugiés dans le monde ont été accueillis dans d’autres pays pauvres dits « en développement ».

 

L’Union européenne, qui accueille une part relativement infime de ces réfugiés, préfère discuter actuellement de la création de « centres d’accueil » en Afrique du Nord et au Proche Orient. L’objectif serait la mise en place d’installations de grande envergure destinées à « régler » la question des réfugiés Les réfugiés se verront ainsi parqués au sein de gigantesques camps, dans des pays arabes et africains dictatoriaux dont les structures étatiques menacent aussi de disparaitre.

  

Ainsi, ces zones de guerre civile en totale expansion propulsent aujourd’hui le nombre de réfugiés dans le monde vers de nouveaux records. Ces nouvelles zones de conflit se trouvent généralement dans des régions « inutiles » pour l’ordre marchand : ni de dociles consommateurs, ni suffisamment structurés et « soumis » pour pouvoir devenir des zones de production bon marché pour le consommateur occidental. Ces pays, abandonnés et superflu pour l’ordre libéral mondial, se retrouve donc avec des appareils d’État ayant perdu leurs revenus fiscaux ; ils deviennent alors incapable de gérer leur population et leur territoire.

 

Ces nouveaux conflits de type guerre civile, qui se propagent très rapidement, annonce l’établissement progressive d’une « guerre civile mondiale » exprimant la décomposition du système économique et politique dominant en fin de parcours. Les contradictions de ce système-monde, toujours en pleine crise économique et financière, le pousse à une « fuite en avant » irrationnelle à coups de coalitions militaires, de bombardements de populations civiles et de drones tueurs.  

 

La mise en place de cette nouvelle coalition impériale pour justifier une nouvelle expédition néo-coloniale contre cet ennemi « bricolé » que constitue l’« Etat Islamique » n’est que la triste image de cette nouvelle réalité mondiale. Ces nouvelles petites guerres sont de véritables « showroom » où tous les groupes militaro-industriels occidentaux pourront démontrer  in-vivo la fiabilité et l’étonnante capacité à tuer de tous leurs petits bijoux technologiques. Rappelons-le, l’implication militaire de la France en Lybie et en Afrique de l’Ouest ont permis de faire augmenter ses ventes d’armes de 43 % !!

 

Des guerres sans véritable risque car sans engagement au sol et toujours dirigés contre un ennemi de paille « bricolé » et « sur-mesure », des guerres totalement financés par l’Arabie Saoudite et qui, en plus, permet de multiplier de juteux contrats d’armements…

 

L’ordre de la modernité marchande a su inventer des guerres profitables… qui permet aux économies occidentales moribondes de supporter provisoirement leurs déficits stucturelles. Mais cela nous conduit droit vers une guerre civile mondiale. Car personne ne sera à l’abri de la malfaisance des uns et des autres. Ici ou là-bas…

 

YM

Une coalition composée d’Etats arabes félons et des puissances impérialistes occidentales pour plonger le monde dans une guerre civile globale.
Tag(s) : #Réflexions

Partager cet article

Repost 0