Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le système de la modernité marchande et ses agents utilisent parfois l'arme de la complexification et parfois celle de la simplification pour dresser un rideau de fumée et égarer les esprits.

Ainsi, lorsqu'ils parlent d'économie ou de finance internationale, ils se plaisent à nous noyer dans les détails, de débattre sur les différents courants et de la nécessaire prise en compte des nuances.

On développe à coups de chiffres, de rapports, de statistiques jusqu'à complexifier un problème et que, finalement, plus personne n'ose poser les vraies questions.

Vous connaissez bien le problème puisque tous les journaux, toutes les élites « médiatico-politico-économiques » en parlent. On ne cache rien ! On est dans une société démocratique... Évidemment.

Mais c'est devenu (ou rendu) tellement compliqué que les réponses aux vraies questions doivent être réservées aux spécialistes... C'est à dire à eux ! Ces élites, ceux-là même qui ont pris plaisir à complexifier... pour détourner les esprits. Évidemment.

À l'opposé, ces mêmes élites lorsqu’elles nous parlent d'islam, d'islamismes ou d'islamophobies, elles utilisent la simplification extrême, même s’il faut être en contradiction avec nos réalités quotidiennes. Ici, tout à coup, la nuance qu'on cultivait auparavant disparaît.

On simplifie à outrance, on développe une vision binaire de la confrontation dite fatale et les camps sont clairement définis. A vous de choisir le votre. On est dans une société démocratique ! On vous laisse donc le choix mais on les définit pour vous… Évidemment.

Pour ou contre ? Avec nous ou contre nous ? Oui ou non ? Le débat est inutile, les choses sont tellement clairs... Et si on demande au « musulman », celui qui n'est que « l'objet » du débat, de s'exprimer c'est d'abord pour qu'il se positionne. C'est ce qu'on veut, c’est ce qu'on retiendra. Et c’est ce qui confirmera l'évidence préalablement établie.

On laissera ensuite le soin à l'extrême-droite (évidemment) de nous distiller les éventuelles « solutions finales » qu'on pourrait proposer pour répondre définitivement à ces questions. Des solutions qu'on jugeait « extrémistes » il y a quelques années mais aujourd'hui, face aux « évidences », elles deviennent tellement « réalistes »... Évidemment.

Et ces mêmes élites qui chantent par ailleurs la démocratie, la diversité, la liberté seront les premiers à soutenir les dictatures, interdire le port du foulard ou la construction d'une mosquée.

Vu ce qu'ils sont et vu ce qu'ils font, c'est vrai qu'on ne peut pas leur appliquer ces beaux principes. Il ne faut pas être naïf... Évidemment.

C'est la stratégie « démocratique » de nos sociétés modernes et marchandes pour tromper les peuples et nous dresser les uns contre les autres.

Parfois on (sur-)informe pour mieux tromper. Et parfois on vous parle de liberté de décider mais, pralablement, on définit clairement les choix possibles. On infantilise ainsi les peuples pour qu'il laisse faire les « grands », ceux qui disent mieux savoir.

C'est trop compliquer pour débattre lorsqu'on parle argent et profit. Et c'est trop évident pour débattre lorsqu'on pose la question des valeurs et des principes.

Et bien sur quand le débat et la concertation sont jugés inutiles, on préfère déléguer et c'est alors que la « représentation » démocratique se transforme en une « soumission » démocratique au mensonge.

YM

L'ère de la soumission démocratique
Tag(s) : #Réflexions

Partager cet article

Repost 0